L’importance du diagnostic immobilier

L’importance du diagnostic immobilier

Avant toute chose, un logement doit faire l’objet de plusieurs diagnostics obligatoires.  Ainsi, une maison ou un appartement avant d’être vendu ou loué, doit rassembler un Dossier de Diagnostics Techniques ou DDT qui attestent de son état. Pourquoi le diagnostic immobilier est-il important ?

 

Connaître l’historique du bien pour préparer la vente ou la location grâce aux diagnostics

L’objectif du DDT est d’informer les futurs occupants de l’état du bien.

Les diagnostics diffèrent selon :

  • Le type de bien : maison, appartement ou terrain
  • Sa destination : vente ou location
  • L’année de construction : le diagnostic plomb et amiante ne sont obligatoires que pour les constructions datant respectivement d’avant 1949 et 1997. L’état des installations de gaz et d’électricité de plus de 15 ans doit également être contrôlé.
  • La localisation : l’environnement du bien doit être précisé pour informer le futur occupant des risques locaux tels que le risque d’inondation ou la présence de termites ou de mérule.

La surface et le bilan énergétique vous permettent évidemment d’ajuster le prix de vente ou le montant du loyer. Un dossier complété avant la vente vous permet également de répondre immédiatement aux questions et peut vous permettre de vendre ou de louer plus rapidement.

 

Diagnostic immobilier lors de la transaction

De nombreuses raisons justifient le recours à un diagnostic immobilier. Cette prestation permet d’être en règle du point de vue légal. Depuis 1996, les diagnostics immobiliers sont des opérations obligatoires pour toutes personnes qui souhaitent vendre ou louer un bien immobilier. Le Parlement a rendu obligatoire l’accomplissement d’un dossier de diagnostic technique en 2006. Cette opération rassemble tous les diagnostics accomplis sur un logement.

Normalement, ce document est remis à l’acquéreur. Le dossier a pour objectif d’apporter des preuves réalistes de la valeur du bien aux futurs acheteurs. Grâce aux nombreuses informations contenues dans les diagnostics techniques, les futurs propriétaires pourront évaluer l’habitation avec d’autres biens similaires. Le document leur permet également d’identifier les réparations qu’ils devront entreprendre lorsqu’ils auront acquis la maison ou l’appartement.

Dans le cas des diagnostics non obligatoires, les clients potentiels disposent d’informations suffisantes pour faire le point sur les nombreux critères relatifs au logement. Ces diagnostics immobiliers facultatifs permettent par exemple de les aider à rechercher des solutions pour optimiser leurs dépenses énergétiques ou s’assurer que la construction est bien sécurisée.

 

Diagnostic immobilier pour sécuriser la transaction

Les diagnostics immobiliers contribuent à informer plus facilement le vendeur et l’acquéreur dans le cas d’une vente d’un bien ou le bailleur et le locataire lors d’une location. En disposant du dossier de diagnostic technique (DDT), le client accède à des informations très utiles sur l’état général du logement qu’il visite. Il peut consulter la performance énergétique, la qualité de l’installation électrique, du gaz, la présence ou non d’amiante et de plomb… Grâce à ce document, le bailleur ou le vendeur est exempté des vices cachés.

 

Protéger les personnes, les biens et l’environnement

Il est important de faire confiance aux diagnostiqueurs immobiliers. Ces professionnels certifiés sont impartiaux et leur mission est de sécuriser les transactions tout en protégeant les personnes, les biens et l’environnement. Certains diagnostics immobiliers veillent à la sécurité des locataires ou propriétaires de maison. C’est le cas du diagnostic amiante, plomb, termite, vérification des installations gaz et électricité ou analyse des risques naturels, miniers et technologiques. Le Diagnostic de Performance Énergétique protège l’environnement.

 

Faites valoir l’impact d’un bon diagnostic pour la vente

Si la géolocalisation et la surface sont les critères de base, la performance énergétique devient de plus en plus importante pour les futurs acheteurs et locataires. Si les résultats du DPE sont faibles, incitez votre client vendeur à réaliser quelques travaux d’isolation pour mieux mettre en valeur son bien.

Diagnostics immobiliers obligatoires : l’information et la protection du futur occupant

Le DDT doit être présenté au plus tard le jour de la signature du compromis de vente ou du contrat de location. La surface et les résultats du DPE (Diagnostic Performance Énergétique) doivent être communiqués dans l’annonce immobilière.

Pour garantir la sécurité et la santé des acheteurs ou des futurs locataires, et en fonction de l’ancienneté du logement, les diagnostics amiante, plomb, installations gazière et électrique ne peuvent être négligés. À noter qu’un bailleur doit proposer un logement décent à son locataire et qu’il peut être nécessaire de réaliser des travaux si les résultats de ces diagnostics le justifient.

Si les risques naturels ne peuvent être évités, c’est un devoir d’information de la part du propriétaire et du professionnel de l’immobilier qui gère le dossier de location ou le projet de vente.

Rejoignez la discussion

Retour