La résidence touristique, un patrimoine immobilier qui rapporte

La résidence touristique, un patrimoine immobilier qui rapporte

Véritable alternative à la résidence secondaire, l’appartement touristique permet aux investisseurs de profiter d’une destination de rêve tout en se créant du patrimoine.

 Non seulement les investisseurs se constituent un patrimoine immobilier, mais ils occupent le bien durant plusieurs semaines par an. Et tout cela, en dégageant de solides revenus ! La rentabilité sur ce type d’actif va, selon l’emplacement, de 3 % à 5 %, d’après les spécialistes. Sans compter qu’avec le statut de loueur en meublé non professionnel, l’investisseur amortit son bien et perçoit des revenus défiscalisés.

Le rendement dépend du taux d’occupation de la résidence par l’investisseur.

Plus l’investisseur est présent (surtout en haute saison) et plus le rendement diminue. En moyenne, les particuliers viennent deux semaines par an, ce qui impacte faiblement leur rentabilité.

Par exemple, pour Center Parcs « Les Landes de Gascogne », dans le Lot-et-Garonne, le taux de rentabilité moyen est de 4 %. Les investisseurs perdent 0,5 % à chaque semaine occupée en saison haute.

Une gestion locative simplifiée

Claire Pellerej, qui, il y a neuf ans, a investi dans un village Pierre & Vacances à Cap Esterel, dans le Var, avec son mari nous dit que : « Nous sommes tombés amoureux de l’endroit. Il y a des activités pour les enfants. Ce qui nous a séduits, avant le niveau de rentabilité, c’est de n’avoir à nous préoccuper de rien. Lorsque l’on achète une résidence secondaire, il faut l’entretenir, sans oublier la gestion locative, le cas échéant. Là, tout est organisé, propre et il n’y a jamais de retard sur le paiement de loyer. »

La plupart des structures proposent également des bourses d’échange. Un système qui permet d’échanger son appartement en bord de mer, contre un chalet dans les montagnes pendant l’hiver.

Des prix en baisse

L’autre aspect essentiel concerne la solidité de l’exploitant. Durant les années 2000, le marché de la résidence touristique a connu un boom grâce aux dispositifs de défiscalisation. Mais, avec l’effondrement de bon nombre d’exploitants et les procédures judiciaires en cascade, les investisseurs sont devenus méfiants.

Les prix de ces logements ont fortement baissé, et ce, même si le marché monte en gamme depuis peu.

Les appartements sont 30 % moins chers que ce que l’on pouvait trouver il y a dix ans.

Dans l’ancien, les prix sont encore plus bas et le niveau de rendement plus élevé selon les régions !  Les studios ont été construits il y a une dizaine d’années. Ils sont donc plus petits, dans des résidences avec moins de services et ou des travaux seront à faire bientôt.

Articles Similaires

Les villes « jackpot » de la location saisonnière

Selon Meilleurs Agents, il faut 14 jours de location saisonnière en moyenne à Bordeaux pour...

continuer la lecture

Avantages et risques de l’investissement locatif

Le placement locatif propose de nombreux d’avantages : Se constituer un patrimoine sur le long...

continuer la lecture

Nouveau dispositif fiscal dans le secteur de l’immobilier : Denormandie

Nouvelle niche fiscale dans le logement ? Le dispositif Denormandie permettra d'obtenir des...

continuer la lecture

Rejoignez la discussion

Retour