Acheter un bien immobilier à plus de 60 ans, c’est possible !

Acheter un bien immobilier à plus de 60 ans, c’est possible !

Les prêts immobilier sont plus faciles à obtenir, selon une étude publiée mardi 29 janvier. Cependant, une catégorie de la population continue d’avoir des difficultés. En effet, emprunter à plus de 60 ans reste vraiment plus compliqué.

 

Le crédit immobilier la galère des plus de 60 ans ?

Je vous propose de regarder cette vidéo réalisé par france info et par le suite de lire la suite de l’article. https://www.francetvinfo.fr/economie/immobilier/credits-immobiliers-la-galere-des-plus-de-60-ans_3166577.html

Dans la vidéo, la dame dit « j’ai dû fournir cinq années d’analyses de sang » et je vous l’accord ça semble tiré par les cheveux! Cependant, en y réfléchissant bien, il est normal de rassurer les prêteurs et les assureurs.

 

Pourquoi investir dans l’immobilier après 60 ans ?

L’approche de la retraite permet souvent d’envisager de nouveaux projets : investir en se lançant dans l’immobilier locatif. Se faire plaisir en acquérant une maison secondaire pour les vacances/ Ou dans certains cas anticiper une santé plus fragile et acheter une maison de plain-pied ou un appartement avec ascenseur. Or tous ces projets immobiliers nécessitent le plus souvent un crédit.

 

Il existe des prêts adaptés au profil de revenus des seniors.

Si la retraite est l’assurance d’un revenu régulier, celui-ci est toutefois inférieur au revenu perçu au cours des dernières années de vie active. Le senior qui souhaite souscrire un prêt immobilier, alors qu’il est encore actif, se retrouve donc confronté au dilemme suivant : doit-il emprunter en se basant sur ses revenus actuels, au risque d’avoir de lourdes mensualités après le départ en retraite ? Ou doit-il se baser sur sa future pension, mais limiter ainsi le montant du prêt possible ou rallongeant sa durée ?

Pour tenir compte de cette situation, plusieurs banques ont créé des prêts prévoyant une baisse de la mensualité lors du départ en retraite. Ces prêts permettent de maximiser le montant emprunté, en tenant compte des possibilités de remboursement présentes et futures. La plupart autorisent la modification de la date de passage d’une mensualité à l’autre, le moment du départ en retraite n’étant pas toujours connu d’avance avec exactitude. Certains envisagent deux baisses successives, pour un couple prenant sa retraite à des dates différentes.

 

 

L’assurance emprunteur : quelles solutions ?

Mais pour accéder au crédit immobilier lorsque l’on est senior, encore faut-il être certain de pouvoir être assuré. En effet, l’assurance emprunteur est toujours exigée par les banques. Or, lorsque l’emprunteur s’avance en âge, il devient un profil « à risques », du fait des problèmes de santé pouvant survenir à tout moment.

Les banques proposent donc pour les seniors des assurances emprunteurs, avec des contrats de groupe, mais avec des taux d’intérêt plus élevés. De plus, il est fréquent que l’adhésion à ces contrats de groupe ne soit plus possible après 65 ans, et que la couverture ne s’étende pas au-delà de 70 ans. Dans ce cas, les seniors peuvent recourir à une délégation d’assurance pour laquelle l’adhésion peut s’obtenir jusqu’à 80 ou 85 ans. Quant à la couverture, elle peut se prolonger jusqu’à 85 ou même 90 ans.

Il est important de savoir que certains assureurs proposent aujourd’hui des produits dédiés d’assurance de prêt senior, offrant des garanties protectrices et un niveau de surprime non prohibitif.

 

Rassurez-vous

Avec l’éventail de solutions disponibles, les seniors peuvent voir leurs projets immobiliers devenir réalité !

Articles Similaires

Le pouvoir d’achat des Français au plus haut depuis 2002

La baisse des taux de crédit a réussi à compenser la hausse des prix de l’immobilier, même...

continuer la lecture

Les conseils pour bien négocier son crédit immobilier

Montrer patte blanche Aller négocier un crédit dans un établissement bancaire peut...

continuer la lecture

Rejoignez la discussion

Retour